vivreaubenin.com

RSS vivreaubenin.com
L'empreinte portugaise au Bénin: Le fort portugais ou Musée d’histoire de Ouidah.
Des cinq forts qu’a connus la ville, il est le seul rescapé de l’abolition de l’esclavage. Transformé depuis en musée d’histoire de Ouidah, le fort portugais est le temple condensé de l’histoire de l’esclavage à Ouidah. Des chaînes au cou des esclaves, à l’encre des négriers en passant par l’architecture des forts (français, espagnols, britanniques…), le musée nous offre des images intemporelles.Les ressemblances culturelles et cultuelles entre les brésiliens fruits de l’esclavage et les pratiques ancestrales africaines, l’histoire des Rois du Danxomè, royaume au cœur de l’esclavage, de Bèhanzin le résistant… Le fort portugais nous fait remonter le temps. Avec des pièces uniques qui vous saisissent de frissons. L’histoire s’est passée ici… L’art y a pris le relais.


0
0.0/5 pour 0 note